THE ATTENDANTS & HEAVY HEART

by THE ATTENDANTS & HEAVY HEART

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

1.
Dans les vagues du temps Les morts les vies s'enchainent Dans les ruelles de nos villes coloniales Les corps en conflit comptent les arguments Dans les vagues des passeports manquant à l'appel Des corps entassés en campement Résonnent les chants venus d'un autre temps L'Etat a les manières, d'une justice lapidaire Les sentences du temps ont tort En exil les corps s'achèvent Les sentences du temps ont tort Dans les murs du parlement Les torches rebelles réchauffent Tous les corps en disgrâce Les rires des clowns assaillent Les ruelles des parlements Entends les appels des bouches rebelles Qu'importe la fin d'un monde où les riches se font la belle De loin je préfère les effluves partagés des cantines populaires Aux bourgeois désœuvrés Les torches rebelles assaillent Tous les cœurs en disgrâce Les rires des clowns réchauffent Les impasses du parlement L’État a ses manières, une justice lapidaire Le capital a ses manières, illogique populaire Quand résonnent les appels des bouches rebelles Qu'importe la fin d'un monde où les paix servent la guerre De loin je préfère les effluves partagés des cantines populaires Aux bourgeois désœuvrés Et les flux s'accélèrent
2.
Nos corps sont-ils encore assez vivants Pour recevoir les effets des figurations absentes Des terres en marges où chantent des corps vivants Subissant les effets de nos plus folles attentes Alors Laissons-nous prendre par les petites machines Retournant nos pires habitudes Laissons-nous prendre, infectons les médias Et l'impuissance du monde qui fait marcher les masses La catastrophe arrive si elle n'est déjà là La météo en conscience on a tous les pieds mouillés Nous tolérons bien déjà, sans réagir davantage Les infections pulmonaires de nos promenades citadines Alors Laissons-nous prendre dans les petites machines Séduisant nos belles habitudes Laissons-nous prendre, affectons les médias Et la musique du monde qui fait danser les masses Il est déjà trop tard, nous n'avons plus le choix (De faire des petites machines pour affecter les grosses Diffusant assez d'effet pour déborder les médias) Il est déjà trop tard nous n'avons pas de choix Bilan terrible, alors fais-le ! Laissons-nous prendre dans les petites machines Détourant nos pires habitudes Laissons-nous prendre, affectons les médias Et la musique du monde qui fait danser les masses Il est déjà trop tard nous n'avons pas de choix
3.
Monsieur le Président Je vous fais une lettre Que vous lirez peut-être Si vous avez le temps Je viens de recevoir Mes papiers militaires Pour partir à la guerre Avant mercredi soir Monsieur le Président Je ne veux pas la faire Je ne suis pas sur terre Pour tuer des pauvres gens C’est pas pour vous fâcher Il faut que je vous dise Ma décision est prise Je m’en vais déserter S’il faut donner son sang Allez donner le vôtre S'il faut donner son sang Vous êtes bon apôtre Si vous me poursuivez Prévenez vos gendarmes Que je n’aurai pas d’armes Et qu’ils pourront tirer Depuis que je suis né J’ai vu mourir mon père J’ai vu partir mon frère Et pleurer ses enfants Ma mère a tant souffert Elle est dedans sa tombe Et se moque des vers Et se moque des bombes Quand j’étais prisonnier On m’a volé mon âme Et tout mon cher passé Demain de bon matin Je fermerai ma porte Au nez des années mortes J’irai sur les chemins Je mendierai ma vie Sur les routes de France De Bretagne en Provence Et je dirai aux gens Refusez d’obéir Refusez de la faire Refusez de partir N’allez pas à la guerre Refusez d’obéir Refusez de la faire N’allez pas à la guerre Refusez de partir S’il faut donner son sang Allez donner le vôtre S'il faut donner son sang Vous êtes bon apôtre Monsieur le Président Si vous me poursuivez Prévenez vos gendarmes Que j'emporte des armes Et que je sais tirer
4.
I’ve been walking, wandering out all alone Hoping that I’d run into someone I know The desert has ravaged our cities Left us stranded here, we have nowhere to go We’ve got to live in every house they have abandonned We’re gonna make brambles rise up again We’ve been haunting these grey streets in the rain This kind of places never brought us sunny days Their world has never brought us joy and it can’t So we will become the ghost that‘ll make them scared We’ve got to live in every house they have abandonned We’re gonna grow brambles in their garden We’ll never feel alone again We’ve got to live in every house they have abandonned We’re gonna make brambles rise up again We’ll never feel alone again We’re gonna widen every cracks Where life can exist I kept searching, looking for someone I know I’ve been haunting, barely living, like a ghost This world got me down for so long
5.
You’re always right You’re always trying to speak instead of us But we get it right Cause you’ve done it for so long You made us feel alone You’re always right, Flaunting your made-up version in front of us But we get it right You always glorify the strong And gloss over the sound Of the revolts You think you‘re always right But many of us know you’re wrong Nevermind, our flame’s still burning You’re always right We’ll never leave this battleground We’ve got to write and spread our history You erased us for so long By writing lies Clever lies
6.
I am already dead, I am resting in a coffin So erase all memories Cause I already left, you’ve got to take care of yourself And if I once caused a smile on your face If I allowed some hope to plant it's roots in your chest Then I lived for something I won't be waiting for you somewhere You'd better let go You'd better run away from me You know I'm just a tie that keeps you from moving on Your smile is brighter without me Spreading my shadow over it Spreading my shadow over you I am already there I am an unreachable purpose I'm a foreign memory

about

Ce disque de soutien aux caisses anti-répression du Grand-Ouest a été édité en 200 exemplaires au mois d'avril 2019 pour notre tournée commune. Cet objet fait suite à une première compilation de soutien sortie en octobre 2017 et qui réunissait les groupes Justine, Poésie Zéro, The Attendants et Heavy Heart. À l’époque, et encore aujourd’hui, nous trouvions essentiel de soutenir, à notre échelle et autant matériellement que politiquement, les personnes en lutte contre un monde où l’économie règne en maître et qui affirment, par leurs gestes, que d’autres mondes plus désirables sont déjà là. La somme des fonds récoltés avait alors dépassé toutes nos espérances, et confirmait une intuition : c’est par l’entraide, principe ancré en chacun·e de nous, que nous nous en sortirons.
Deux ans plus tard, et alors que la répression s’accentue contre le mouvement populaire dit des « gilets jaunes » (voir à ce sujet, la nouvelle loi « anti-casseur »), nous prenons acte, au-milieu de la confusion ambiante, de la guerre menée par le gouvernement contre celles et ceux qui, désirant reprendre du pouvoir sur leur vie, refusent de se laisser gouverner. Nous avons donc une nouvelle fois décidé de reverser les recettes de ce disque à des collectifs qui viennent en aide aux personnes piégées dans les mailles du filet judiciaire et policier. Nous en profitons pour remercier les personnes qui ont pu donner vie à ce disque, et toutes les personnes qui se le sont procuré.
Devenons une équipe plus collective que Barcelone.
A., A., G., L., L., M., O., avril 2019.

credits

released April 19, 2019

THE ATTENDANTS
Enregistré le 19 et 20 février 2019 et mixé par Antoine Gandon à Nantes (44)
Masterisé par Sébastien Bedrunes.

HEAVY HEART
Enregistré du 23 février au 7 mars 2018 et mixé par Mathieu Zuzek à Sinsat-sur-Ariège (09).
Masterisé par Sébastien Bedrunes.

license

all rights reserved

tags

about

The Attendants Treillières, France

contact / help

Contact The Attendants

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like THE ATTENDANTS & HEAVY HEART, you may also like: